Meilleures ventes

Toutes les meilleures ventes

Catégories

Nouveaux produits

Fabricants

Informations

Promotions

Toutes les promos

    GOUFFRE DE PADIRAC

    GOUFFRE DE PADIRAC

    Tarifs 2018 :
    Billet adulte 12,15 €. au lieu de 13,50 €.
    Billet enfant (de 4 à 12 ans - gratuit pour -4 ans) 8,55 €. au lieu de 9,50 €.

    Billet valable pour la saison en cours (du 24 mars au 4 Novembre 2018).

    En savoir plus

    LA DESCENTE AUX MERVEILLES
    Un puits... Ou plutôt un gouffre... C’est la première fois que se dessine devant vous cette incroyable cavité.
    Ce gouffre n’est autre qu’une porte immense, verticale et vertigineuse, qui nous invite à passer en quelques minutes du monde extérieur au monde souterrain.
    Il est une entrée dans un monde dissimulant mille surprises, mille découvertes et qui cache sans doute encore aujourd’hui tout autant de mystères...
    Il ne reste plus qu’à descendre...
    Pas à pas, marche après marche, nous descendons là où jamais nous n’étions allés nous aventurer.
    UNE VISION DU CŒUR DE LA TERRE
    A quoi ressemblent donc les entrailles de la terre ?
    Au rythme de la descente, l’atmosphère se modifie. La lumière s’atténue, remplacée par une douce humidité et une température stable s’installe à 13° toute l’année. Ces caractéristiques ouvrent la porte au développement d’une végétation singulière.
    Sans nul doute, cet orifice est spectaculaire.
    Edouard-Alfred Martel, explorateur visionnaire, cherchait ici à rendre compte de cette image unique, jamais vue.
    Une fois descendu à 103 mètres sous terre, une rivière s’étire et nous emmène dans les méandres du sous-sol… Il n’y a plus de ciel, mais une succession de salles voutées, toutes plus époustouflantes.
    LA RIVIÈRE SOUTERRAINE
    Naviguer sous la terre...
    Incroyable traversée sur la Rivière Plane, celle qui permet de circuler entre les salles, au sein des fissures verticales creusées au cours des deux derniers millions d’années...
    Comme il est étrange d’avancer dans le calme des profondeurs, au gré du sillon de la rivière calme et sereine, nichée au fond de ce cratère étonnant. Une promenade au fil de l’eau, dans le silence étonnant du gouffre, devant le spectacle incroyable de l’érosion du monde souterrain.
    LE LAC DE LA PLUIE
    Après un parcours inédit en barque le long de la Rivière Plane, la voûte s’élève, les parois s’élargissent et laissent apparaître le Lac de la Pluie… Cette zone d’infiltration permanente est une vision unique incroyable. Le plafond plus fin et plus fissuré laisse passer les gouttes de pluie venant de la surface qui alimentent inlassablement ce lac souterrain.
    Chargées en calcaire dissout, elles le redéposent sous forme de stalactites qui, au fil des siècles, dessinent un décor spectaculaire.
    Juste au-dessus, la Grande Pendeloque, enchaînement de cascades de calcite de 60 mètres de long, est suspendue, posée comme constituant le décor d’un théâtre inédit.
    LE LAC DES GOURS
    L’aventure souterraine annonce souvent de nouvelles merveilles.
    La découverte se poursuit à pied, lorsqu’apparaît devant nous le Lac des Gours. Au fond de la rivière se dessinent des barrages de calcite. Ainsi, ces paliers naturels appelés gours se succèdent jusqu’à une sorte d’étang paisible.
    Ils furent pourtant des obstacles sévères aux expéditions d’Edouard-Alfred Martel il y a près de 130 ans, l’obligeant à porter sa lourde embarcation pour les franchir et continuer son chemin dans l’eau.
    LA SALLE DU GRAND DÔME
    Véritable cathédrale minérale, royaume des infiltrations, la Salle du Grand Dôme offre sans doute le point de vue le plus majestueux de toute cette incroyable visite. Son plafond culmine à 94 mètres. Cette immense salle, comme le reste des galeries, est le résultat d’une érosion très intense au cours des 2 derniers millions d’années. C’est l’une des plus grandes salles souterraines visitables en France.
    À quelques dizaines de mètres au-dessus du dôme, la surface et la nature en plein air sont là... Qui saurait dire ?
    Edouard-Alfred Martel qualifiait la Salle du Grand Dôme de gouffre inachevé. En effet, l’érosion s’est arrêtée avant de créer une connexion avec la surface. De nos jours, le climat n’est pas propice à l’érosion du calcaire et la structure est désormais stable. Cependant, si l’on se replace sur une grande échelle de temps, les oscillations climatiques telles que celles qui ont lieu depuis le début du Quaternaire, pourraient engendrer la reprise de l’érosion et l’ouverture d’un deuxième gouffre sur plusieurs milliers voire millions d’années.
    LA FACE CACHÉE
    Au bout du chemin aménagé le long de la rivière, l’entrée du Gouffre se situe à environ 1 km et le cours principal de la rivière continue sur 19 km avant de rejoindre la rivière Dordogne.
    La rivière ressort en surface à quatre endroits différents dans le village de Montvalent, au bord de la Dordogne. L’émergence la plus importante est la Fontaine Saint-Georges, vasque naturelle de plusieurs dizaines de mètres de profondeur.
    Au total, 42 kilomètres de galeries ont été cartographiés par les spéléologues qui se sont succédés dans ce labyrinthe souterrain. 42 kilomètres pour lesquels chaque mètre fut une incroyable découverte.
    La grande difficulté des expéditions dans le réseau de Padirac est la présence de siphons, des conduits entièrement remplis d’eau. Ces sections ennoyées contraignent les spéléologues à utiliser du matériel de plongée qui seul permet d’explorer ces vasques naturelles où l’air n’a pas sa place. Aujourd’hui encore, nombreux sont les spéléologues qui souhaitent avancer à la suite d’Edouard-Alfred Martel et découvrir ce que le cœur du monde n’a pas encore avoué de ses secrets.

    Vous trouverez en document joint dans l'onglet "Télécharger" ci-dessous, le bon de commande à remplir et à nous retourner avec votre règlement.

    Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site www.gouffre-de-padirac.com

    Télécharger

    17 autres produits dans la même catégorie :